Ouvrir une franchise meubles, pourquoi pas ?

Quelques bonnes raisons de se lancer avec une enseigne d'ameublement

Vous avez toujours rêvé d'ouvrir un commerce dans le secteur de la décoration ou des meubles ? Cependant, la concurrence est rude et le marché toujours difficile en ces temps de crise. Si démarrer seul peut vite s'avérer un calvaire, rejoindre un réseau franchisé pourra vous éviter bien des maux de tête. Et peut-être vous amener plus rapidement au point mort.

Les difficultés d'un marché post-crise

Se lancer dans une création d'entreprise est toujours un pari risqué, surtout sur un marché aussi concurrentiel. Les surfaces sont importantes et les investissements parfois très lourds. Avec un marché en dents de scie pendant toute l'année 2014, l'ameublement et l'équipement de la maison est un secteur tentant mais aussi un fort challenge. On comprend que les entrepreneurs hésitent à se lancer dans des projets d'envergure.

Sans un concept novateur qui réponde à une vraie demande, un nouveau commerce peut facilement devenir un puits sans fond, un maelström capable d'engloutir à la fois votre argent, votre énergie et votre vie personnelle. C'est pourquoi le système franchisé semble avoir autant de succès ces dernières années : notoriété d'une marque établie, assistance d'un professionnel, les avantages sont nombreux.

La franchise, comment ça marche ?

En signant un contrat de franchise, un créateur d'entreprise intègre un système particulier, quasiment symbiotique : il bénéficie de l'assistance du franchiseur, qui en retour profite de sa réussite. En effet, en tant que franchisé, plus vous ferez de chiffre, plus votre réseau gagnera d'argent. Ces sommes étant employées à étendre et à animer le réseau, tout le monde s'y retrouve !
Concrètement, un franchisé verse une somme fixe à la signature du contrat pour couvrir sa formation initiale, le savoir-faire lié au concept et le droit d'usage de la marque. Ensuite, il devra s'acquitter de redevances, le plus souvent calculées en pourcentage de son chiffre d'affaires qui sont destinées à rémunérer les services que lui rend le franchiseur : formation continue, centrale d'achats, ligne téléphonique d'assistance technico-commerciale, outils de gestion, publicité nationale, etc.

Quelques réseaux de magasins d'ameublement

Du haut de ses 30 ans de franchise, Cuisine Plus fait figure de précurseur du marché. Pourtant, le concept se modernise régulièrement pour tirer parti des moyens de marketing les plus avancés afin de toujours mieux communiquer. L'accroche consommateur est en effet au coeur du métier chez Cuisine Plus. Pour faire partie du réseau, il faudra débourser 23.000 € et disposer d'un apport personnel de 80.000 € pour un investissement global de 350.000 €.
Le Danois BoConcept fabrique des meubles depuis 1952, mais ce n'est qu'en 1993 que l'entreprise s'ouvre à la franchise. Son réseau compte aujourd'hui plus de 300 implantations. Les droits d'entrée dans le réseau BoConcept s'élèvent à 25.000 € et l'apport personnel à 165.000 €. L'investissement global pourra atteindre un million d'euros, droit au bail compris.

Captain Oliver est un jeune réseau appartenant au groupe GRAM, qui compte sept enseignes et 330 magasins. Avec un concept basé sur l'exotisme et le dépaysement, Captain Oliver a ouvert 15 points de vente depuis 2004. L'investissement global s'élève à 210.000 €, dont 80.000 € d'apport personnel. Les droits d'entrée sont de 9500 €.
Derniers articles de la rubrique