Mobalpa prévoit 20 ouvertures en 2016

Le franchiseur profite du rebond du marché

Se lancer dans le secteur de l'ameublement en 2016, en voilà un défi ! Les entrepreneurs qui le relèvent sont pourtant nombreux. Au sein d'un marché qui a connu des difficultés ces dernières années, les enseignes ne désarment pas. Pour Mobalpa en particulier, la cuisine représente toujours une excellente opportunité pour les futurs franchisés.

 

Une vingtaine de nouvelles unités


C'est en tout début d'année que le cuisiniste bien connu des Français, Mobalpa a annoncé vouloir considérablement resserrer son maillage. Entre 18 et 20 ouvertures sont envisagées d'ici à fin 2016 par le groupe Fournier, le propriétaire de l'enseigne. Les régions visées en priorité sont l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine avec la ville de Troyes, la Bretagne (Brest et Saint-Brieuc), le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées avec Toulouse et le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où pas moins de quatre villes sont pressenties (Arras, Englos, Saint-Maximin et Seclin). Ces implantations rapprocheront le réseau des 300 points de vente, un cap que l'enseigne compte passer d'ici à 2017.

Mais pour les créateurs d'entreprise qui souhaitent devenir cuisinistes franchisés, les opportunités ne s'arrêtent pas aux ouvertures. En activité depuis 1948, Mobalpa doit faire face aux départs à la retraite de certains de ses partenaires. Huit magasins ont été repris en 2015, et douze le seront cette année.


Un marché en redressement


Plus de 700 millions d'euros de pertes entre 2012 et 2014 pour l'ensemble du secteur de l'ameublement, tel était le bilan dressé par la FNAEM (Fédération française du négoce de l'ameublement et de l'équipement de la maison). Mais 2015 est passé par là avec une progression de 220 millions d'euros en valeur. Qui plus est, les ménages ne se sont pas contentés de consommer pendant les mois de soldes. Les observateurs concluent à une véritable phase de rattrapage pour le marché du meuble dans sa globalité. Les chiffres publiés par l'IPEA (Institut de prospective et d'études de l'ameublement) pour le mois de janvier 2016 semblent leur donner raison : c'est en effet le meilleur démarrage d'exercice depuis 2011. Les bons résultats du BTP devraient contribuer à une très bonne année.


Le réseau Mobalpa


En vertu des chiffres de la profession, et compte tenu de son ambition de développement, on ne s'étonnera pas que la marque envisage une augmentation de 4 % de son chiffre d'affaires pour 2016, soit 470 millions d'euros. Avec 270 showrooms à travers la France, Mobalpa s'appuie sur l'infrastructure du groupe Fournier, spécialiste de la fabrication de mobilier cuisine, salle de bains et rangement depuis 1907. Le groupe représente 600 magasins à travers le monde et 240 millions d'euros de CA.

Pour Mobalpa, le candidat à la franchise idéal est avant tout un commerçant, même si une aptitude au second œuvre du bâtiment sera très utile. Manager opérationnel, impliqué sur le terrain, il devra disposer d'un apport personnel de 60 000 € pour un investissement global de 300 000 € environ. L'enseigne s'engage à l'aider dans ses recherches (local, financement) ainsi qu'à lui fournir les compétences dont il a besoin dans son centre de formation homologué.
Derniers articles de la rubrique