Ouvrir un magasin de vente de meubles en franchise, des réseaux recrutent

Lancer sa franchise dans l'ameublement, de nombreuses perspectives d'avenir

Notre intérieur est devenu un centre d’intérêt pour de nombreux Français. S’il est donc un secteur qui ne connaît pas la crise c’est bien celui de l’ameublement. En effet, le chiffre d’affaire annuel de ce secteur atteint environ 9 milliards d’euros et reste stable depuis 10 ans. Se lancer dans ce secteur porteur en ouvrant un magasin de vente de meubles en franchise est donc une idée judicieuse qui promet de porter ses fruits. Le système de la franchise offre l’avantage de bénéficier de la notoriété d’une enseigne connue tout en gardant une certaine liberté de gestion, il s’agit donc d’une solution avantageuse lorsque l’on souhaite se lancer dans le commerce.

Lancer sa franchise dans l'ameublement, de nombreuses perspectives d'avenirLes réseaux de franchise qui recrutent

Le secteur du mobilier et de la décoration est également rémunérateur, notamment parce qu’il permet de se faire plaisir rapidement. En effet, contrairement à l’achat d’un matelas ou d’une cuisine, l’achat de mobilier ou de décoration peut être plus impulsif. Représentant un investissement financier moindre, il ne s’agit pas toujours d’un achat réfléchi, le choix des consommateurs fluctuant au grès de leurs envies. Les enseignes telles que Boconcept, Gautier, Hémisphère Sud, Mi Casa, BazarLand, Ambiance et Styles proposant du mobilier contemporain et des objets de décoration sont ainsi elles-aussi à l’affût de toute personne souhaitant ouvrir un magasin en franchise dans ce secteur.

De même, pour ceux qui s’attachent au rangement, des enseignes comme Mobalpa ou Perene s’orientent davantage vers l’agencement et l’aménagement intérieur. En effet, du mobilier bien pensé pour optimiser un bon rangement permet de réduire considérablement le temps hebdomadaire dédié au ménage et au rangement de la maison et intéresse de plus en plus les foyers, devenant un marché prometteur.

Pour répondre à la demande des acheteurs de canapés, meuble central du salon, des enseignes de franchise telles que MDL, Cuir Center, ou Home Salons proposent une large gamme de canapés et convertibles pour le plus grand bonheur des consommateurs.

Autre catégorie de franchise qui recrute dans le secteur de l’ameublement, celui de la cuisine intégrée ou de la cuisine aménagée. Des enseignes telles que Aviva Cuisines, Cuisine Plus, Cuisines Schmidt, Envia, ou Socoo’c proposent des franchises afin de permettre de répondre à la forte demande de la clientèle à la recherche d’une nouvelle cuisine équipée. En effet les technologies et services proposés étant toujours en progrès dans ce secteur, les foyers sont souvent tentés de moderniser cette pièce détenant une place centrale et essentielle dans le logement.

Un autre secteur également très porteur car primordial pour notre bien être est celui du sommeil. En effet, bien dormir est essentiel pour être en bonne santé et garder la forme ; faire des concessions dans ce domaine est ainsi inconcevable car un ameublement peu qualitatif ou usé nuit à un bon sommeil. De plus, les matelas d’aujourd’hui n’étant plus aussi qualitatifs qu’autrefois, il est nécessaire de les renouveler régulièrement pour s’assurer un bon confort nocturne. Pour cela des enseignes telles que Réponse lit, Litrimarché ou la Halle au Sommeil proposent aussi des franchises afin d’être représentées partout en France.
 

Les conditions de recrutement

Quel que soit le domaine choisi, les conditions d’éligibilité pour ouvrir sa propre franchise sont assez similaires. Il faut dans tous les cas avoir un apport, et bien que celui-ci diffère d’une enseigne à l’autre, le principe reste toujours le même. En ce qui concerne le secteur de la cuisine un apport personnel d’environ 80 000 euros est généralement nécessaire. Mais certaines enseignes sont moins gourmandes ; c’est le cas de Cuisines Raison, qui n’exige que 15 000 euros d’apport, mais il s’agit d’un réseau de cuisinistes vendant uniquement à domicile. Envia, propose un partenariat en franchise contre un apport de 40 000 euros ; l’investissement reste ainsi moins important que pour les autres enseignes et semble plus facile à concrétiser.

Pour le marché du sommeil, les franchises demandent en règle générale un apport de 20 000 ou 30 000 euros. Il s’agit ainsi d’une somme raisonnable, à prendre toutefois en compte que la vente de matelas n’est pas si facile du fait de la faible attractivité du produit et de la réflexion qu’induit un tel achat.

Les franchises de décoration sont un peu plus exigeantes pour la plupart, en demandant des enveloppes de 100 000 euros pour pouvoir ouvrir un point de vente. C'est le cas de BazarLand, exige quant à lui un apport de 100 000 euros tout comme Ambiance et Styles. Ces apports financiers élevés se justifient par l’aspect très porteur de la décoration. De plus, l’achat étant plus impulsif, les petits achats sont plus fréquents, rendant ce secteur plus rentable.

Avant de choisir une franchise, il faut également se renseigner sur l’enseigne d’ameublement et prendre en compte certains critères. En effet, la rentabilité du commerce peut différer en fonction de l’enseigne choisie, de la situation géographique, de la concurrence… Il convient donc de faire une étude de marché sur la ville que l’on a pour cible, étudier la concurrence directe, son chiffre d’affaire et vérifier si une place pourrait s’offrir à l’enseigne choisie. Par ailleurs, il est nécessaire de s’assurer que la franchise est en bonne santé, peut encore progresser et ne se trouve pas en perte de vitesse, voire en déclin. En effet, ce n’est pas parce qu’une enseigne propose des franchises qu’elle est prospère. Il convient donc de bien se renseigner sur la franchise choisie. Certains indices peuvent servir de guide, car toutes les enseignes de franchises ne recrutent pas au même rythme et ce rythme reste un bon indice pour savoir si le choix sera le bon et si l’investissement sera rentable. Par exemple, les enseignes qui recrutent à un bon rythme doivent recruter entre 5 et 10 unités par an, ce qui leur permet de bien encadrer leurs nouveaux franchisés dans leur installation et leur lancement. En revanche, il convient de se méfier de celles qui recrutent trop et trop vite car au-delà de 20 à 30 ouvertures par an, l’encadrement devient médiocre et les raisons de ce recrutement précipité peuvent mettre en doute la prospérité de l’enseigne.

Ainsi, ouvrir un magasin de vente de meubles en franchise est une solution qui peut se montrer rentable mais nécessite une bonne étude préparatoire afin de mettre toutes les chances de son côté et partir sur de bonnes bases.
Derniers articles de la rubrique