Les enjeux du marketing pour les cuisinistes

Comment les franchiseurs apprivoisent-ils les outils numériques ?

Dans un secteur aussi concurrentiel que celui de l'ameublement, personne n'est autant sur le fil du rasoir que les franchisés cuisinistes. Les ventes de cuisines sont souvent motrices des bilans annuels, et les franchiseurs rivalisent d'inventivité pour garder leurs parts de marché. S'ils veulent gagner cette guerre, le marketing numérique ne devrait pas avoir de secret pour eux.

Un marché paradoxalement redynamisé par la crise

Le Syndicat national équipement cuisine (Snec) estime le marché de la cuisine en France à près de deux milliards et demi d'euros. Le potentiel est d'autant plus alléchant que la conjoncture économique a ralenti les achats de logements et que les budgets des ménages se reportent sur la rénovation. En outre, la tendance est aux cuisines ouvertes sur les pièces à vivre au détriment des salles à manger désormais " has been ". La cuisine est le nouveau lieu où l'ont reçoit, et les couples sont prêts à lui consacrer du temps, de l'attention et de l'argent.

Pour faire face aux trois géants du secteur que sont Arthur bonnet (100 magasins), Fournier (Mobalpa et ses 500 implantations) et la SALM (qui cumule 600 points de vente entre ses marques Cuisinella et Cuisines Schmidt), les plus petits acteurs investissent dans des stratégies marketing innovatrices.

Marketing mobile : l'enjeu de l'année ?

Oskab, par exemple, mise sur son site mobile et évite le piège de l'application mobile que bien des marques privilégient, et que les consommateurs commencent à bouder. La marque a également conçu un logiciel destiné à aménager sa cuisine à petit prix. Chez les généralistes du meuble, comme Conforama, But ou Ikea, on ne néglige pas la communication mobile. Le fabricant suédois à d'ailleurs mis au point une application iPhone bien plus utile qu'un simple catalogue : elle permet aux clients de préparer leur visite dans le magasin le plus proche. En un clic, ceux-ci peuvent connaître la disponibilité de l'article de leur choix et donc éviter de se déplacer en vain. Il est également possible de poser des questions au personnel directement depuis l'application.

Les 3 piliers du marketing digital

D'après la revue Inside Digital Media, à l'ère du numérique, le marketing se repose sur 3 grands piliers. Le site web est le portail d'une enseigne, car c'est là qu'aboutit la majeure partie du trafic. Dans le cas d'un franchiseur, il n'est pas rare que le site de la maison mère dirige les clients sur celui de chaque franchisé. Dans les deux cas, la navigation doit être claire et tout doit être mis en œuvre pour aider le client à trouver ses informations au plus vite. Le trafic vers un site web peut être grandement accéléré par la tenue régulière d'un blog.

Viennent ensuite les réseaux sociaux : Twitter et Facebook sont les deux espaces de communication qui offrent le plus de bande passante, mais il ne faut pas négliger la périphérie, notamment Youtube, Pinterest et Instagram, des sites basés sur l'image. Enfin, comme nous l'avons expliqué plus haut, la présence mobile est vitale. Application ou site, tout dépend des ressources et du budget disponibles.

Derniers articles de la rubrique