La franchise, un vivier de l'innovation

Comment les franchiseurs maintiennent leur compétitivité

En franchise comme dans le commerce indépendant, la crise rend la concurrence plus rude chaque jour. S'ils veulent garder leurs parts de marché, les professionnels du secteur de l'ameublement doivent constamment faire preuve de créativité pour s'adapter aux comportements des consommateurs. Un front sur lequel la franchise a toujours une longueur d'avance.

Ikea : l'exemple d’un géant de l’ameublement

Si Ikea est un des leaders mondiaux du meuble, la firme suédoise n'en est pas moins obligé d’innover pour être plus attractif face à la concurrence. Pour Ikea, le but est double : des services toujours plus appropriés et des prix toujours plus bas. Sa position dominante ne l'empêche pas de faire feu de tout bois quand il s'agit de réduire les coûts.

Par exemple, la production du catalogue annuel comprend 40 % d'images de synthèse. Seules 12.000 des 20.000 photos présentes dans l'édition 2013 sont de clichés réels. Le studio de 8 800 mètres carrés situé dans la petite ville d'Almhult où sont prises les photos est donc moins utilisé. Les économies ainsi réalisées ont permis à Ikea de réaliser un chiffre d'affaires de 29,2 milliards d'euros et un résultat de net de 3,3 milliards d'euros l'année dernière - soit une hausse de 3 %.

En France pourtant, le tableau est loin d'être idyllique : en effet, même si Ikea est toujours leader devant Conforama et But, son chiffre d'affaires a baissé de 4 % en 2013. Une première. Alors que des enseignes comme Atlas et Fly sont en procédure de sauvegarde, chacun essaie de tirer son épingle du jeu. L'innovation est aujourd'hui un des ressorts de la survie des marques.

L'innovation est la grande force des réseaux

Dans un paysage français plutôt morne, les franchiseurs du secteur de l'ameublement feraient bien de prendre exemple sur Ikea. Comme le géant suédois, les réseaux de franchises ont un avantage : une réflexion stratégique centralisée qui se base sur l'expérience du terrain de dizaines de points de vente.

Depuis ses débuts, la franchise doit son succès à ce modèle. Alors que les franchisés se concentrent sur leur travail (acquérir et retenir une clientèle), les franchiseurs peuvent se concentrer sur l'évolution du marché et adapter les offres de l'enseigne aux nouveaux comportements des consommateurs. C'est en s'appuyant sur les retours et les suggestions des entrepreneurs du réseau que l'équipe du franchiseur prendra les meilleures décision stratégiques.

Pour reprendre l'exemple d'Ikea, les moyens d'action sont nombreux. Réduire les coûts, augmenter les marges tout en baissant les prix est possible. Le Suédois raffine ses techniques de fabrication pour alléger ses meubles et réduire les coûts de transport, met en place une politique d'indépendance énergétique pour réaliser des économies et réduit le format et la diffusion de son fameux catalogue.

Quant à s'adapter au consommateur, Ikea se tourne de plus en plus vers le numérique. L'application catalogue en 3D en effet été téléchargée plus de 10 millions de fois en 2013. Autant de pistes à creuser pour les franchisés et les franchiseurs du secteur de l'ameublement.

Derniers articles de la rubrique